La médiation équine

L'humain dispose d'une tendance instinctive à aller à la rencontre de l'animal, dont la sensibilité exacerbée favorise la prise de conscience du réel. La pratique de l’équicie s’adapte à ce que la personne est, dans son entièreté et dans sa différence et qui permet d’aller plus loin dans la relation d’aide et dans l’accompagnement.

Pour les personnes en situation de handicap, dans le cadre de son activité, l’équicien entre dans le champ de l’action sociale et s’appuie sur le projet individuel de la personne (cf. loi de 2002 de rénovation de l’action sociale et médico-sociale) pour construire avec elle un projet individualisé en équicie précisant une finalité, des objectifs, des moyens et une durée.

Les bienfaits 

La mise en lien entre le cheval et la personne permet de travailler sur un grand nombre d'apprentissages et de comportements.

Chaque aspect de la séance concourt au bien-être et à l'amélioration de la situation physique ou psychique de la personne :

- la montée à cru et au pas permet d’instaurer les constituants de base de la communication : chaleur, bercement, douceur, réconfort par le contact. 

- Par le portage, le cheval assure une fonction « maternante ».

-Le patient pourra également réactualiser des ressentis archaïques (affects primaires) et établir la relation triangulaire : individu/cheval/thérapeute

La rencontre de ces deux êtres a des répercussions bénéfiques tant d'un point de vue émotionnel (gestion des émotions, estime de soi), que cognitif (communication, concentration, mémorisation) ou encore psychomoteur (tonus musculaire, motricité, équilibre). 

« Monter ou s’occuper d’un cheval est valorisant : il nous permet parfois de dépasser nos capacités, nos peurs de le chevaucher ou de l’approcher. Le cheval ne laisse jamais indifférent, il est mystifié ou diabolisé, mais jamais insignifiant. Il a ce pouvoir de faire rêver. Il est un support narcissique à la construction de soi, participe à l’étayage de la confiance en soi. Arriver à réaliser une action avec cet animal plus grand et plus puissant que l’homme participe à l’élévation. » Isabelle Claude, Le cheval médiateur, fondatrice de la formation d’équicien

Les équidés

Mila, Gribouille, Nino, Praline, Sally et Shadow

Nos équidés sont formés pour être des partenaires privilégiés dans le cadre de séances/ateliers avec du public en situation de handicap.

C'est grâce à un travail quotidien et à une étude globale de l'individu que les animaux présents sur l'écolieu sont de parfaits médiateurs.

C’est aussi grâce à un travail quotidien et une étude globale de l’animal que les chevaux seront en capacité d’être des animaux médiateurs. C'est pourquoi, en tant que responsables des activités avec les animaux, nous avons le devoir d’offrir à nos bêtes des conditions de vie qui se rapprochent au mieux de leurs besoins à l’état naturel.

Pour les équidés cela passe par :

L’aménagement d’un « paddock paradise » c'est-à-dire d’un lieu de vie où les animaux cohabitent en troupeaux et se déplacent sur de longues distances tout au long de la journée (satisfaction des besoins sociaux et des besoins moteurs)   

- L’apport d’une nourriture adaptée qui favorise les fibres. Les animaux auront à leur disposition du foin à volonté (satisfaction des besoins alimentaires et digestifs)

- Les pieds « nus » c'est-à-dire que les chevaux ne seront pas ferrés. Le non ferrage des pieds favorise à la fois un contexte plus sécuritaire pour les personnes accueillies (moins de risque de doigts de pieds écrasés) et pour les animaux entre eux (moins de risque de blessure suite à un coup de sabot). Le cheval n’est pas né avec des fers aux sabots. Sa constitution morphologique lui permet de parcourir de grands espaces en terrain varié sur sa propre corne.

Tout comme nous respectons le rythme de chacun dès leur arrivée à L’ALTERRECHO, il est primordial de respecter celui des animaux et notamment des chevaux afin de préserver leur santé. L’aménagement du planning de travail des chevaux sera élaboré en fonction de leur état de santé, de fatigue, de travail au cours de la semaine.

L'équicien

L’équithérapeute ou l’équicien mène des projets à visée éducative, thérapeutique ou de loisir selon la demande et le champ d’action du prescripteur. Il a des compétences tant dans le domaine social et médico-social, que dans le domaine équin…

Comment?

En individuel ou en groupe de 4 personnes maximum.

Les séances de médiation équine sont encadrées par un professionnel formé (équicien ou équithérapeute). Un projet individualisé est réalisé en partenariat avec les encadrants (médecins, para-médicaux, parents) et la personne elle-même.

Pour plus d'informations,

contactez Diane Pallotta:

O6 09 88 67 08 - diane.pallotta06@gmail.com 

www.equitationdesagesse.com

A PROPOS

L'ALTERRECHO, ECOLIEU INCLUSIF

Médiation équine

Ferme pédagogique

Permaculture

Habitat partagé

159, chemin des salles

06800 Cagnes Sur Mer, FRANCE

CONTACTS

Président de la SCIC:

Matthieu Blandin

contact@lalterrecho.org

Coordination et développement:

Joe François

06 12 03 72 64

contact@happyhand-association.com

Médiation équine:

Diane Pallotta

06 09 88 67 08

diane.pallotta@happyhand-association.com

www.equitationdesagesse.com

Agriculture:

Aurélia Giordanengo

06 29 50 84 84

aurelia.giordanengo@happyhand-association.com

facebook-770688_640.webp

Abonnez-vous à notre info-lettre